Les Justes et les historiens – Table ronde du 24 jan. 2009

Le sujet : Les Justes et les historiens.

 

La distinction de Justes est accordée par Israël, après vote de la Knesseth. Sept personnes du Pays de Dieulefit ont été ainsi honorées. L'association PMH porte le projet de présenter un dossier visant à étendre cette reconnaissance à l'ensemble du Pays de Dieulefit en tant que personne collective et morale.

Cette démarche, approuvée par de nombreuses personnes, et tout spécialement par celles qui ont été sauvées au cours des années noires, a également suscité des réserves. En donnant une place reconnue aux Justes, ne risque-t-on pas de bouleverser la mémoire française de l'Occupation, la place de la Résistance ? Ceux qui ont accompli des actes de sauvetage ne risquent-ils pas d'être surpris aujourd'hui quand des conduites jugées par eux "comme allant de soi"  deviennent motifs de distinction ?

  La notion de "juste" n'est-elle pas trop étroite pour rendre compte des attitudes "éthiques" qui ont conduit des femmes, des hommes, des adolescents à prendre des risques pour porter secours à leur prochain, et tout spécialement lorsqu'il est juif ?

  Sachant que de nombreux protestants ont accompli des actes de sauvetage en faveur de Juifs, leur culture et leur tradition de discrétion peuvent-elles se concilier avec une enquête historique à l'échelle du territoire ? En même temps, l'enquête en cours n'aurait-elle pas l'avantage de montrer que l'héroïsme a été à la fois "ordinaire", partagé, très diffus dans la population, au-delà des clivages traditionnels ? Et de rendre ainsi hommage à la société rurale, dont la discrétion, la générosité et le discernement contrastent souvent avec l'attitude des élites et des autorités établies ?

Pour répondre à ces questions, l'association a proposé à des spécialistes d'y réfléchir en les confrontant à l'histoire de la période et de la société française.

Forme : interventions, échanges, dialogue avec le public.

Intervenants : (suivant l'ordre des interventions)

Annette BECKER (professeur à l'université Paris-Ouest et à Princeton) :
Les Justes, de Yad Vashem à Dieulefit. Le travail des historiens face aux actes de sauvetage. Voir le texte ...
Robert SERRE (historien, spécialiste de la déportation dans la région) : Arrestations et déportations en 1942-1943 voir texte ... ,
Patrick CABANEL (professeur à l'université de Toulouse-Le Mirail, membre de l'I.U.F.): Les Justes issus du monde protestant voir texte ... ,
Robert MIZRAHI (président de Yad Vashem pour la France méridionale, Marseille). Témoignage personnel, période de l'Occupation : voir texte.
Père Henri SPRINGER, s.j. (grand témoin, réfugié et résistant à Dieulefit, jésuite, Montpellier) voir texte ...
et Bernard Delpal (CNRS, animation) : résumé de quelques échanges (notamment intervention de Mme la Maire, C. Priotto)

Voir quelques photos de la manifestation ...

%d blogueurs aiment cette page :