P.V de l’Assemblée générale de PMH

 

Procès-Verbal de l’Assemblée générale du 20 janvier 2018
( Extraits) ; La Halle, Dieulefit

1. Informations sur l’association

L’association Patrimoine Mémoire Histoire du Pays de Dieulefit fête cette année ses 10 ans d’existence. Elle a pour objectif de conserver le patrimoine immatériel, ainsi que la mémoire locale tous deux constituant  les matériaux de l’histoire commune de la période contemporaine (du XIXème et XXème siècle), de les valoriser et de les transmettre au public au travers des différentes actions de l’Association.
Au cours de cette période 10 expositions, 4 journées d’études, 3 éditions du micro-festival du film ont été organisées, 3 livres, 1 catalogue et plusieurs livrets d’expositions ont été publiés, 1 parcours culturel, deux films et trois spectacles ont été réalisés.
Le nombre d’adhérents était de 84 en 2014, 100 en 2015 et 80 en 2016 et 94 en 2017.

2. Rapport d’activité pour l’année 2017

Au cours de l’année 2017, PMH a organisé quatre événements majeurs :
Le 31 mars 2017 une conférence de Jacques Semelin
Les 21 mars et 24 mai 2017 participation de PMH au projet Enfants réfugiés d’hier et d’aujourd’hui,
Les 20 et 21 octobre participation de PMH à l’édition 2017 de « Voix d’Exils »,
Les 10, 11 et 12 novembre 2017, troisième Micro Festival consacré à l’Allemagne d’après.

  • Le 31 mars 2017, en partenariat avec Le Savoir Partagé, PMH a invité Jacques Semelin à donner une conférence. Au cours de celle-ci Jacques Sémelin, à partir de son dernier ouvrage Je veux croire au soleil, a évoqué la cécité qui l’a conduit à la recherche, et tout spécialement sur la résistance des sociétés à la violence et au totalitarisme. Dans le prolongement, il a exposé la genèse et le contenu de sa célèbre synthèse (dans laquelle Dieulefit occupe une place de choix) : Persécutions et entraides dans la France occupée. Comment 75 % des Juifs de France ont échappé à la mort. Cette conférence a été passionnante et a rencontré un grand succès, environ 80 personne y ont participé.
  • Dans le cadre du projet régional Enfants réfugiés d’hier et d’aujourd’hui, PMH a participé le 21 mars 2017 à la visite de la Maison d’Izieu avec une cinquantaine d’élèves du collège de Dieulefit et de l’école de Beauvallon, accompagnés de trois enseignants de Beauvallon et de deux professeurs d’histoire du collège. Les élèves ont découvert la Maison d’Izieu (visite du bâtiment historique), participé à des ateliers de travail (recherche par les élèves des itinéraires de vie de chaque enfant d’Izieu) et visité la nouvelle exposition permanente, installée dans le bâtiment récemment ajouté à celui de l’accueil.
    Une journée de restitution a été organisée le 24 mai au Chambon sur Lignon au cours de laquelle les élèves de Roanne, Monastier-sur-Gazeille et de Vaulx-en-Velin, ayant participé à l’ensemble du projet 2016-2017 ont présenté les résultats de leur travail à travers une exposition commentée par chacun des quatre établissements engagés.
  • PMH a participé le 20 octobre 2017 au Poët - Célard au séminaire proposé dans le cadre de l’édition 2017 de « Voix d’Exils », sous le titre La culture réformée et l’idée européenne avec la participation de trois conférenciers : François Ernenwein, rédacteur en chef de La Croix, Bernard Croissant, théologien, pasteur, président de la Société des amis du Musée du Protestantisme dauphinois (Poët-Laval) et Bernard Delpal, historien (PMH et Larhra, CNRS). Une soixantaine de personnes ont participé le matin comme l’après-midi à cette conférence et ont pu intervenir et dialoguer avec les conférenciers.
    Le 21 octobre PMH a présenté à la Halle de Dieulefit le spectacle Les premiers les derniers proposé à deux voix par l’auteure et comédienne Claire Rengade et le contrebassiste Etienne Roche. L’écriture de Claire est singulière et atypique, un peu dérangeante aussi. Mais la parole qu’elle donne à ses personnages est forte et touchante comme la relation qu’elle crée avec ses spectateurs qui sont sortis de son spectacle bousculés mais ravis. Un duo non conformiste qui fait coexister paroles et musique avec intelligence et sensibilité. Malgré la qualité de ce spectacle, nous n’avons eu que 30 spectateurs payants pour une jauge estimée à 60 personnes, ce qui a généré une perte financière bien supérieure au montant prévu
  • Le troisième micro festival du film de Dieulefit s’est déroulé du 10 au 12 novembre à La Halle sous le titre « L’Allemagne d’après »…, (S.e.: d’après le troisième Reich)
    Notre premier festival concernait la Libération et l’espoir d’un monde nouveau, principalement en France et en Grande-Bretagne. Il nous semblait important d’analyser la situation en Allemagne après la Deuxième Guerre mondiale. Comment se remettre du traumatisme de la période nazie ? Quelles conséquences la rivalité puis la réunion des deux Allemagnes (en un seul pays) peut-elle avoir sur ses peuples, après plus de 40 ans de séparation et de division idéologique ? La grande idée de L’Europe née de la volonté de paix en Europe et de la réconciliation franco-allemande est-elle toujours d’actualité ?
    Au cours de ces trois jours, nous avons abordé les trois thèmes suivants : « Mémoire du nazisme et sentiment de culpabilité », « L’Allemagne après la chute du mur », « L’Allemagne au cœur de l’Europe », chaque journée commençant par la projection d’un documentaire, suivi d’un débat et se terminant par la projection d’une fiction.
    Nous avons projeté des films allemands peu connus en France mais de grande qualité grâce à l’aide d’une personne travaillant pour les Berlinales, le Festival Internationale du Film de Berlin.
    La majorité des intervenants était de nationalité allemande, car nous souhaitions avoir leur point de vue sur ces trois thèmes. On retiendra notamment les interventions de Anne Weber (auteure de : Vaterland), de Susanne Wittek (réalisatrice du film : Stille Retter, diffusé par Arte en janvier 2017), de Hans Woller, un habitué de Dieulefit, journaliste et auteur)
    Ces trois journées ont été passionnantes et riches en émotion comme le montrent les quatre articles du Dauphiné Libéré (08-11, 11-11, 12-11 et 13-11)
    Nous avons accueilli une soixantaine de personnes présentes chaque jour pour les trois manifestations, ce qui est encourageant, d’autant qu’un grand nombre des participants ont adhéré à PMH, très sensibles au fait que l’entrée au festival était gratuite.

Au cours de cette année, PMH a participé à une exposition organisée par La Bégude de Mazenc en mettant à disposition les panneaux de l’exposition « l’année 1944 – Ombres et lumières – Espoir d’un monde nouveau » présenté en 2014 à Dieulefit. Nous avons accueilli environ 170 personnes au cours de ces trois jours.
Enfin au cours de cette année, PMH a aussi :
participé à une conférence sur Jean Norton Cru en partenariat avec le Musée du Protestantisme de Poët-Laval,
réédité le livret sur Châteauneuf en 100 exemplaires
participé à des réunions de travail avec la directrice adjointe de l’Hôpital de Montélimar en charge de la structure de Dieulefit pour la réalisation d’une exposition et d’un livret en 2019 pour les 150 ans de l’hôpital local,
imprimé une nouvelle brochure du chemin des artistes prenant en compte la mise en place d’un chevalet supplémentaire en 2016, dédié à Claire Bertrand,
préparé l’exposition de 2018 sur l’industrie textile prévue pour l’été 2018,
accepté d’être partenaire du projet tri-national Histoire et histoires avec la Bosnie et l’Allemagne, opération préparée par  l'association allemande Courage gegen Fremdenhass e. V (de Berlin, partenaire de PMH depuis 2009)
écrit au Président de la Communauté de Communes pour avoir des informations sur la création d’un poste d’archiviste communautaire,
lancé le projet d’une journée d’études : Protestantisme, Education et Pédagogie en 2018.

Après quelques questions et échanges le rapport d’activité est approuvé à l’unanimité.

3. Rapport financier

Le rapport financier est présenté sur écran, des diapositives donnant à l’assemblée les éléments essentiels des comptes de l’exercice 2017 (Compte de résultat de l’exercice 2017 et Bilan au 31 décembre 2017)

  • Les recettes 2017 sont en baisse de 6 906€, soit 33% par rapport à celles de l’année 2016 (13 909€ en 2017 contre 20 814€ en 2016). Tous les postes sont en diminution, la moitié de la baisse des recettes provenant des ventes d’ouvrages et des prestations.
    Au titre des recettes d’activité, les ventes d’ouvrages ont diminué de 1 642€, soit 32%. En effet en 2016 nous avions réédité nos deux principaux ouvrages, générant un bon chiffre d’affaires.
    Au titre des prestations la baisse est de 2 155€, soit 86%, du fait des faibles ventes de billets pour le spectacle les premiers, les derniers, alors que l’année précédente avait été un succès avec le spectacle sur la Laïcité.
    Le montant des subventions a diminué de 800€, liée à la baisse de la subvention de la Communauté de Communes de Dieulefit Bourdeaux, baisse représentant 35% du montant versé l’année précédente.
    Les cotisations et dons ont diminué de 394€, soit 20%, alors que le nombre d’adhérents a augmenté de 22% pour atteindre 94 personnes fin 2017.
    Les produits financiers, compte sur livret représente 81€ en 2017 contre 46€ en 2016.
    Enfin il est à noter qu’il n’y a pas de reprise de la provision en 2017, contre une somme de 1 950€ constituée en 2016.
  • Les dépenses 2017 sont en baisse de 11 758€, soit 49% par rapport à celles de 2016 (12 083€ en 2017 contre 23 841€ en 2017)
    Les achats ont diminué de 6 778€, soit 49%, 7 174€ en 2017 contre 13 952€ en 2016, liée à la baisse sur 2017 des coûts liés à la vente des ouvrages, coûts de réédition et variation de stocks, pour 5 207€, le solde provenant de la baisse des achats de matériel d’exposition.
    Les services extérieurs sont restés stables (602€ en 2017 contre 553€ en 2016)
    Les autres services extérieurs diminuent de 4 322€, soit 53%, dont une baisse de 1 950€ au titre des honoraires, et de 3 280€ au titre de la communication, et une hausse de 1 231€ au titre des frais de déplacements des participants au festival du film.
    Les autres charges d’exploitation, comprenant principalement les droits sur les films et ont baissé de 708€.

Compte-tenu de ces éléments l’exercice 2017 se solde par un résultat bénéficiaire de 1 826.21€, contre une perte de 3 026.41€ en 2016.

Le total des postes du bilan s’élève à 20 199€ fin 2017 contre 18 290€ fin 2016, soit une augmentation de 1 909€, représentant 10% du total de l’actif de 2016.
Au 31 décembre 2017 le stock de livres s’élève à 2 660€ contre 5 373€ un an plus tôt, est composé de 65 exemplaires du livre A Dieulefit, nul n’est étranger et de 240 exemplaires de L’album de Beauvallon. Cette baisse du stock résulte de la vente des ouvrages qui ont alimenté la trésorerie.
Les subventions à recevoir s’établissent à 5 000€ fin 2017 contre 5 920€ fin 2016.
Les comptes de trésorerie ont augmenté de 5 738€, 12 509€ fin 2017 contre 6 771€ fin 2016.
Les charges constatées d’avance ne représentent pas un montant matériel.

Au passif, la situation nette des capitaux propres s’élève à 18 902€ fin 2017 contre 17 076€ en 2016 et augmente du montant du résultat de 2017.
Les charges à payer sont restés stables et les produits constatés d’avance augmentent légèrement et se composent des cotisations 2018 encaissés lors du festival.

Nous avons estimé le temps passé sur un an par les bénévoles de PMH à une personne employée à plein temps, ce qui représenterait un coût, charges sociales incluses de 41 300€ sur la base du salaire médian net de 1 797€ en 2015.

Comme l’an passé, le rapport financier et comptable de PMH a été préparé grâce au travail de Mme Monique Rioult, notre comptable qui a bien voulu prendre en charge la comptabilité de PMH pour la cinquième année et préparer les documents soumis à l’AG et qui, en cas d’approbation, vaudront quitus pour le président et la trésorière de l’Association.
Les documents comptables et financiers ont été consultables durant la réunion et seront remis à toute personne ou organisation qui en fera la demande auprès du président ou de la trésorière. Le bilan et le compte de résultat sont présentés dans l’Annexe au présent procès-verbal.
Après quelques questions et échanges, le rapport financier et le quitus financier sont votés à l’unanimité.

Après quelques questions et échanges, le rapport financier et le quitus financier sont votés à l’unanimité.

4. Renouvellement partiel du CA.

Les mandats de MM Liliane Chabanis et Marie Claude Jeune arrivent à expiration et doivent être renouvelés.
De plus M Philippe Bentley se propose pour rejoindre le CA qui atteindra alors le chiffre de 12 administrateurs.

À l’unanimité, les trois administrateurs sont élus au CA.

Procès-verbal de la réunion du nouveau CA (à la Halle le 20 janvier 2018)

Pendant une courte pause, le nouveau CA se réunit et désigne, à l’unanimité:
M. François Nelson, à la fonction de président;
Mme Isabelle Cassard, à la fonction de trésorière, chargée de la communication;
Mme Françoise Barnier, en charge des relations extérieures;
Mme Nadia Nelson, en charge du site et des réseaux sociaux
Bernard Delpal, secrétaire et conseiller historique.

En outre, le CA décide d’attribuer les signatures des comptes, chéquiers, virements, opérations financières de PMH, à François Nelson son président et Isabelle Cassard sa trésorière.
Les courriers relatifs aux opérations financières de l’association seront envoyés au domicile de Madame Isabelle Cassard, trésorière.

Après la pause, le PV du CA qui vient de se tenir est communiqué à l’Assemblée générale.

5. Projets 2018

Sous le titre générique : « Le Pays de Dieulefit : mémoire et histoire du XXe siècle- étape 2018 », dans une formulation identique aux années précédentes, le Conseil d’Administration du 9 décembre 2017 a adopté les sept projets suivants pour 2018.

  • Projet Régional Enfants Réfugiés, hier et aujourd’hui
    Coordonné par trois structures mémorielles de la région Auvergne-Rhône-Alpes, à savoir l’Association Patrimoine Mémoire Histoire du pays de Dieulefit (Drôme), la Maison d’Izieu, Mémorial des enfants juifs exterminés (Ain) et le Lieu de Mémoire au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), il vise à faire réfléchir les élèves sur les migrations d’aujourd’hui au regard de ce qui s’est passé hier. Voir son site : https://www.enfances-refugiees.org
    Le projet n’a pas d’exigence de niveau, même si les classes de 4e et 3e peuvent être plus concernées par le sujet au regard du programme d’Histoire-Géographie. En réalité, le projet peut s’intégrer dans de nombreuses disciplines : Histoire-Géographie, Enseignement moral et civique, Français, Anglais. Au collège, a été intégré à un EPI (Enseignement Pratique Interdisciplinaire). C’est un projet mené sur l’année.
    Cette année quatre établissements sont concernés par le projet, les collèges Aimé-Césaire de Vaulx-en-Velin, Lafayette du Puy-en-Velay, Ernest Chalamel de Dieulefit et l’école de Beauvallon. Le collège Chalamel conduit (grâce aux professeurs volontaires des trois classes de Troisième) un EPI avec des collégiens de Chicago (Illinois, USA) portant sur un thème qui s’intègre au Projet régional.
    C’est pourquoi une journée collective de restitution est organisée en fin d’année. Elle aura lieu le jeudi 24 mai 2018 à Dieulefit. Une cinquantaine d’élèves viendront en car du Puy-en-Velay et de Vaulx-en-Velin et se rendront, le matin, à l’école de Beauvallon pour une visite guidée des lieux par les élèves de Beauvallon. Puis, après un pique-nique tiré du sac, les élèves rejoindront la Halle de Dieulefit où ils retrouveront les élèves du collège Chalamel (une centaine d’élèves). Chaque classe ou groupe présentera ses contributions sous forme de vidéos, de diaporamas, et de témoignages oraux d’une durée de 20 minutes. Chaque séquence suivie d’un débat avec la salle de 15 minutes. En comptant les enseignants, quelques parents d’élèves, les élus et les membres des trois structures mémorielles, on pourrait accueillir plus de 200 personnes.
    Les élus présents seront invités à intervenir au cours de cette journée.
  • Brochures Mémorial et Lieux de mémoires
    La brochure sur le mémorial à la résistance civile, inauguré le 31 octobre 2014, doit être mise à jour afin d’y intégrer des réflexions sur le travail d’Ivan Theimer qui a imaginé et conçu ce monument.
    De plus une brochure présentant les lieux de mémoires de Dieulefit doit être réalisée courant 2018.
  • Journée d’études Protestantisme, Education et Pédagogie
    L’association Héloïse, Itinéraire des Pédagogues européens, a été constituée en juin 2016, avec l’ambition de rejoindre la trentaine d’itinéraires culturels européens reconnus officiellement, selon les principes définis par le Conseil de l’Europe, et vise à mettre en valeur le patrimoine culturel commun de la pédagogie en Europe.
    Cette journée aura lieu le lundi 9 juillet ou le mardi 10 juillet 2018 (date à préciser) et se déroulera sur une journée complète à La Halle, et permettra de proposer un état des lieux sur les rapports entre protestantisme, éducation (y compris familiale) et pédagogie, en s’appuyant sur les recherches concernant trois lieux emblématiques, Mens, Le Chambon-sur-Lignon et Dieulefit, puis éventuellement de relier les trois sites, voire de créer une exposition itinérante. La présentation des trois lieux (le matin) sera suivie d’une demi-journée consacrée aux questions transversales, traitées par d’éminents spécialistes.
    Les intervenants pressentis pour ce colloque sont : P. Meirieu, J. Gautherin, F. Boulet, B. Delpal, Y. Krumenacker, M. Mazet, P. Cabanel, A. Lanfrey et P.-P. Bugnard (université de Genève).
  • Exposition : Industrie textile
    Suite aux travaux de recherche et de collecte de documents, d’objets et de témoignages commencés en 2017, l’exposition Le textile au pays de Dieulefit sera présentée à la Halle de Dieulefit probablement pendant trois semaines entre le 16 juillet et le 5 août 2018, retracera 400 ans de dynamisme industriel dans le pays de Dieulefit et couvrira les aspects architecturaux (lieux de travail), techniques (machines, étapes de fabrication) et sociaux (naissance des sociétés d’entraide, conditions de travail)
  • Quatrième festival du film de Dieulefit
    Celui-ci se tiendrait les 9, 10 et 11 novembre 2018 à La Halle. Un thème a été proposé : Sommes-nous parvenus à la fin du rêve américain ? Un thème pour lequel les ressources cinématographiques sont considérables, lié bien sûr à l’actualité (souvent déroutante) venue des États-Unis depuis le début de l’année 2017. D’autres thèmes pourront être proposés.
    Pendant le festival, et pour marquer à la fois la fête nationale traditionnelle et la fin du Centenaire de la Grande Guerre, PMH propose un rassemblement à La Halle aussitôt après la cérémonie au monument aux Morts le dimanche 11 novembre en fin de matinée, où interviendraient :
    - C. Jeanmart, pour des lectures de textes d’Yvan Goll (poète français et allemand, dont un recueil vient d’être édité),
    - le CAEM, avec musique instrumentale et partie chorale sur le thème : comment, à travers la chanson et la musique, on est passé de la guerre à la paix fin novembre 18 et début 1919.
  • Voix d’Exils
    Suite à l’échec financier du spectacle Les premiers, les derniers, PMH ne renouvellera pas l’expérience (la gestion d’un spectacle vivant) en 2018. Toutefois, PMH participera probablement à la journée de séminaire prévue chaque année.
  • Exposition sur l’hôpital de Dieulefit
    Cette exposition devrait avoir lieu en 2019, pour les 150 ans de la création de l’Hôpital local en1869. Une équipe a déjà été créée pour collecter des documents, rencontrer des témoins et préparer l’exposition. Un livret sera probablement publié à cette occasion.

Après discussion avec l’assemblée les projets pour 2018 sont approuvés à l’unanimité.

6. Budget 2018

Le budget 2018 qui est présenté et discuté avec les adhérents a été établi sur la base des projets de l’année à venir.
Le montant des charges de fonctionnement s’élèverait à 4 160€ et serait couvert par les ventes de livres (3 660€) et les cotisations des adhérents (1 500€), permettant de dégager un résultat bénéficiaire de 1 000€.

Le montant des charges des projets s’élèverait à 15 778€ et devraient être couvertes partiellement par des subventions à hauteur de 10 100€ et par la vente de livrets pour 2 400€.
Parmi les subventions nous demandons une subvention spécifique à la Mairie de Dieulefit pour l’exposition de l’été sur l’industrie textile au pays de Dieulefit de 1 000€, et demandons à la Communauté de Communes de nous allouer en 2018 le même budget qu’en 2016, soit 2 300€.
Ce budget des projets présente un solde déficitaire de 3 278€.

Compte-tenu du résultat bénéficiaire sur les frais de fonctionnement de 1 000€ et du résultat déficitaire sur les projets de 3 278€, le déficit net de 2 278€ sera couvert par l’autofinancement de l’association.

Les deux budgets de fonctionnement et des projets 2018 sont approuvés à l’unanimité.

 

%d blogueurs aiment cette page :