L’association PMH : buts et statuts

L'association Patrimoine Mémoires et Histoire (en abrégé : PMH) du Pays de Dieulefit est régie par la loi de 1901. Elle a été  fondée au cours d'une assemblée générale qui s'est tenue à Dieulefit le 22 mars 2008.

 

Ses buts
Cette association a pour buts de conserver le patrimoine dit  "invisible" (pour le distinguer des patrimoines bâti et naturel), de recueillir et sauvegarder la mémoire du Pays de Dieulefit. Elle contribue à la collecte, la sauvegarde et la mise en valeur des biens culturels qui fondent la mémoire commune et constituent les matériaux de l'histoire contemporaine du Pays. L'association travaille aussi bien sur les mémoires individuelles que sur la mémoire collective. Elles constituent, avec les sources classiques (telles que les archives) le matériau privilégié du « patrimoine invisible » auquel les historiens sont particulièrement attentifs.
Ce patrimoine, en lien avec le patrimoine bâti, le patrimoine naturel, contribue à former la personnalité du Pays. À ce titre, il a vocation à prendre sa place dans une histoire globale, aussi bien française qu'internationale.

Fonctionnement
L'association PMH est ouverte à celles et ceux qui ressentent un lien étroit avec le Pays de Dieulefit, ou un intérêt très fort pour lui. Ils peuvent y résider ou non, être des habitants ou des visiteurs. Son fonctionnement est régi par la loi de 1901. Les travaux et activités de l'association sont conduits en lien avec son Comité scientifique (art. 13 des statuts). Présidé par Serge Klarsfeld, qui a bien voulu être président d'honneur (novembre 2008),  est composé de six historiens spécialistes dans les domaines qui correspondent aux activités futures de l'Association. Ils sont extérieurs au Pays de Dieulefit. Leur compétence scientifique et leur indépendance offrent une garantie et un recul indispensables. Ces personnalités sont : Annette Becker (professeure, Université Paris X; I. U. F.), Dominique Dessertine (ingénieure de recherche au CNRS, laboratoire LARHRA, UMR 5190), Ruth Fivaz-Silbermann (chercheuse, Université de Genève);  Georges Bensoussan (Mémorial de la Shoah et CDJC, Paris), Patrick Cabanel (Univ. de Toulouse-Le Mirail et Institut universitaire de France), Laurent Douzou (professeur, Université Lyon 2, membre du LARHRA). Depuis sa venue à Dieulefit en juillet 2010, Jacques Semelin (Sciences-Po Paris et CERI) a marqué beaucoup d'intérêt pour nos travaux. Des échanges nombreux ont suivi, des publications communes en ont résulté.  Pour nous contacter, voir la page suivante ...
Logos PMH corrig2.jpg

%d blogueurs aiment cette page :