Visite de l’exposition Berlin-Dieulefit-table ronde-oct. 2009

Accueil des intervenants à la table ronde du 17 octobre 2009 à Dieulefit.

 

De gauche à droite :

 

Michel Fabréguet Le système concentrationnaire dans la politique de répression nationale-socialiste. 

 (M. Fabréguet est professeur d'histoire contemporaine à l'Institut d'Études Politiques de Strasbourg)


Alain Chaffel Paradoxes et diversité du communisme rural drômois de 1936 à la fin des années 1970

 (A. Chaffel est professeur de chaire supérieure en classes préparatoires, agrégé et docteur en histoire)


Vincent von Wroblewsky Les communistes allemands de 1933 aux années 60 (V. von Wroblewsky est docteur, philosophe, chercheur, professeur invité à Washington, à l’université Paris VIII et EHESS, spécialiste de l’œuvre de Sartre dont il prépare une édition scientifique en Allemagne)


 Claude Pennetier :  Entre antifascisme et dénonciation de la guerre impérialiste, retards et formes de l’entrée en résistance du Parti communiste : 1939-1941. (Claude Pennetier est chercheur au  CNRS, directeur du « Maitron », Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social)

 


Affiche de l'exposition (accueil à l'entrée)

 

 

 

 

 

 

 

Madame Anna Tüne commence la visite guidée des panneaux de l'exposition

 

 

 

Halte devant le panneau qui évoque les relations durables qui se sont établies entre les deux grands résistants allemands, le Pays de Dieulefit, leurs amis à Beauvallon, Lyon, Paris.

 

 

 

Le Père Henri Springer (s.j.) intervient pour décrire la situation des Allemands résistants et hostiles au nazisme en France pendant la Deuxième Guerre.

 

Intervention de Madame Françoise Meyer, réfugiée à Dieulefit en 1943 et 1944. Venant de Montélimar, arrivée à neuf ans, après l'arrestation et la déportation de ses parents, Français, juifs et résistants, elle a été accueillie par son oncle, Samuel Abramovitsch, professeur au collège de la Roseraie (Dieulefit).

 

%d blogueurs aiment cette page :